Voici le constat : nous produisons 390 kg par an de déchet par habitant. Si on ajoute les déchets et objets déposés en déchèteries nous arrivons à 590 kg.

Ainsi, entre 1960 et 2009 le volume de consommation en France et par personne a été multiplié par 3. Sur la même période, la production de déchets a augmenté de 82%. Si on regarde plus en détail notre poubelle, elle se compose ⅓ de biodéchets et ½ des emballages. Ce sont les déchets visibles, mais où partent-ils? 

  • 30% en incinérateur : 128 incinérateurs en France 
  • 35% en décharge : 250 décharges en France

Ces activités génèrent des polluants organiques (dioxines) et des métaux lourds qui sont nocifs pour l’homme et pour l’ensemble de l’écosystème. Cela coûte cher… 14 milliards d’euros de dépense par an en France pour la gestion de nos déchets. Pour le reste, 20% sont recyclés et 15% sont compostés.

Il faut prendre en considération les déchets cachés, ceux qui sont produits pour fabriquer nos biens. Pour fabriquer nos biens de consommation, il faut de la matière, de l’énergie et de l’eau. Cela s’appelle le « sac à dos écologique ». Nous devons extraire, transformer, fabriquer, transporter, distribuer les produits.

On prend plus à la planète qu’elle ne peut nous donner. Nos modes de production et consommation ne sont plus viables.

Que faire ?

Il faut consommer autrement! Le changement s’applique à notre vie quotidienne : notre alimentation, nos cosmétiques, nos loisirs…

Il existe une solution : prévenir la production de déchets en amont pour ne pas à avoir à les enfouir ou les incinérer.

Des gestes à changer et à adopter!

On parle de zéro déchet mais c’est l’idée c’est de réduire, de tendre vers…

Refuser : “le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas” – si je ne veux pas de déchet dans ma poubelle, je ne l’achète/accepte pas!

Ex: acheter en vrac pour éviter les emballages ou refuser les poches des commerçants (pharmacie) ainsi que ce qui est gratuit

Réduire : réduire notre consommation : ai-je vraiment besoin de ce produit? Aujourd’hui, il y a les promotions, les packaging qui nous poussent à l’achat mais est-ce que j’ai besoin d’un 15ème tee-shirt

Réutiliser/réparer : dès qu’un produit est obsolète, on le jette et on rachète. Il faut avant tout essayer de réparer et prolonger la durée de vie de nos produits. Il est aussi possible d’acheter et vendre d’occasion mais également louer des biens et mutualiser.

Recycler : si ça n’a pas pu être évité. Certains produits n’existent qu’avec un emballage. Le recyclage est une bonne démarche mais pas une fin en soi, ceci n’est pas une solution à long terme car consomme des ressources (énergie, eau, matières premières)

Composter : ⅓ de notre poubelle s’élimine grâce au compostage. Il y a des solutions pour chacun : que ce soit un composteur individuel, partagé ou bien un lombricomposteur.

Nous devons consommer des biens durables, labellisés, réparable, recyclable.

Adopter une démarche zéro déchet : protéger l’environnement, dépenser moins, prendre soin de soi et créer du lien social.